Lorsque nous avons commencé à créer régulièrement du contenu sur internet il y a de cela un peu plus de 8 ans maintenant, notre méthodologie de travail était comment dire… très aléatoire. Nous écrivions ce qui nous passait par la tête sur Novo-Monde sans nous poser la moindre question. Le SEO nous était pour ainsi dire inconnu et pour être francs cela nous était bien égal aussi.

On avait jamais pensé à rechercher des mots clés ou encore optimiser son référencement grâce à des outils comme Mangools.

Je crois que la toute première fois où nous avons réellement pris la mesure de la puissance du SEO c’était lors d’une conférence à laquelle nous avons assisté à Bangkok en 2015, soit 3 ans après nos débuts sur le web. A cette conférence nous avons vu une démonstration live de l’impact qu’une simple variation dans le vocabulaire utilisé pouvait avoir. Je me rappelle que nous avions été scotché. Nous nous sommes également rendus compte qu’il existait des outils très puissants qui permettaient de connaître avec précision des données importantes pour soigner son SEO. Lors de cette conférence nous avions découvert Longtail Pro (dont vous avions déjà parlé ici) et depuis 2015 le SEO est devenu notre dada.

Benoit vous avait déjà écrit un guide super complet sur notre méthodologie pour optimiser le référencement de nos sites web. Aujourd’hui, je vous propose qu’on s’intéresse un peu plus à ces outils de recherche de mots clés et tout particulièrement Mangools, outil que nous utilisons depuis maintenant 2 ans.

Mangools – Présentation générale de l’outil

Logo MangoolsMangools est ce qu’on appelle une Suite d’outils SEO. En tout Mangools se compose de 5 applications distinctes qui se focalisent toutes sur les points clé du SEO en 2020. Dans la suite de l’article nous allons donc vous détailler ces différentes applications ainsi que l’utilisation que nous en faisons au quotidien.

A qui se destine Mangools?

Mangools se positionne clairement davantage sur les blogueurs, les affiliate marketers ainsi que les petites PME qui souhaitent gérer elles-même leur SEO (peu importe le domaine d’activité). Ils ont un prix qui s’adresse également aux agences, mais si vous voulez mon avis cela n’est pas forcément leur public cible. Beaucoup d’agences optent pour SEMrush, l’une des grande référence dans le secteur (dont les prix commencent à 99$ / mois) car cela leur permet de présenter leurs résultats à leurs clients sur des Dashboards personnalisés. Mangools ne propose pas ce type de Dashboards, donc clairement si ils s’adressent à des agences, cela sera clairement des plus petites structures.

NB: Dans cet article nos liens pointant vers Mangools sont des liens affiliés, cela veut dire que nous touchons une petite commission si vous passez par nos liens pour acheter le logiciel. Au-delà des liens affiliés nous ne sommes nullement employés ou en partenariat avec cette entreprise. Nous vous recommandons leur produit car nous l’utilisons depuis longtemps et nous le trouvons performant (nous payons également notre licence).

KWFinder – le meilleur outil pour analyser la compétitivité et les volumes de recherche d’un mot clé

kwfinder-logo-kitDans le SEO il y a plusieurs axes “d’attaque” mais s’il y en a bien un qui a produit le plus d’effets positifs chez nous c’est la recherche et la sélection de mots clés.

Lorsqu’on rédige un article, savoir quels termes sont le plus recherchés, ceux qui sont moins compétitifs, ceux qui connaissent une tendance ascendante sont autant d’éléments extrêmement précieux.

KWFinder est un outil de recherche de mot clé qui permet de faire de nombreuses choses. A mes yeux, les principaux attraits seraient:

  • Connaître le volume de recherche pour un terme
  • Connaître la compétitivité actuelle sur ce mot
  • Pouvoir connaître les informations ci-dessus de manière localisée
  • Avoir une visualisation rapide de Google pour ce mot
  • Faire des analyses par nom de domaine
  • Recevoir un large panel de suggestions de dérivés de mots clés
  • Créer ses propres listes personnalisées
  • Observer les tendances des recherches

Histoire de vous donner un aperçu des possibilités de KWFinder je vous propose de vous donner un exemple concret en images. Pour cet exemple j’ai décidé de m’intéresser au terme “Apprendre la guitare” (est-ce parce que j’ai offert une guitare à Benoit et que j’espère secrètement qu’il se mette à me jouer des morceaux que j’ai choisi cela? Peut-être… 😉 )

Non en vrai ce mot clé est assez intéressant car il présente pas mal d’intérêt et une relative faible compétitivité.

Avec une première recherche on voit que le volume estimé de personnes qui recherchent chaque mois “Apprendre la guitare” est de 7400. La compétitivité est modérée (22).

kwfinder france

lorsqu’on limite la recherche à la France on observe que ce nombre “tombe” à 5300. Cela veut dire que 2100 personnes par mois recherchent cela dans d’autres pays (Suisse, Canada, Belgique par exemple). Au niveau de la localisation on peut aller super précis. Par exemple en France on peut choisir chaque région ou département individuellement (relativement peu d’intérêt pour des cours de guitare en ligne, mais cela peut s’avérer très pertinent pour une école de musique physique par exemple).

seo france - kwfinder

On a également la possibilité de changer d’onglet pour voir les mots clé de longue traîne associés. Ici par exemple on voit que pour le terme “Apprendre la Guitare PDF” il n’y a pour ainsi dire pas de compétition.

kwfinder autocomplete

kwfinder-question
Pour avoir encore davantage de mots clé de longue traîne on peut également jeter un œil à l’onglet “Questions”

Pour chaque mot clé donné on a aussi un aperçu des tendances et un extrait de la première page de Google. On constate par exemple que les gens semblent s’intéresser davantage à l’apprentissage de la guitare en décembre qu’en juin (bon indicateur pour lancer une promo, du contenu) et on voit aussi que le site qui sort en premier sur cette requête n’est pas “immense” en terme d’authorité (peu de backlinks, une domain authority modérée). Bref, c’est définitivement une niche “touchable”

kwfinder-serp

La recherche par nom de domaine permet également de voir pour quels mots clés un site se positionne bien. Ici j’ai pris l’exemple du site qui est premier sur “Apprendre la guitare”. On a un bon aperçu des mots-clés sur lesquels il se positionne bien et on peut s’en inspirer. La recherche par domaine peut se faire pour son propre site mais bien évidemment aussi avec ceux de concurrents ou de personnes dans le même domaine.

kwfinder-domain
Analyse de nom de domaine

Autres fonctionnalités de KWFinder:

  • Créer des listes de mots clés par thématique et les sauvegarder pour plus tard
  • Voir les résultats de recherches payants (Google Ads)
  • EV (estimated visits) Donne le nombre de visites estimée qu’obtient un certain site en fonction de sa position.
  • Le coût par clic et la difficulté du mot clé pour les campagnes payantes

Tester KWFinder

SERPChecker – Analyser les positions Google

serpchecker-logo-kitLa seconde application de la suite Mangools qui est très pratique c’est SERPChecker. Cet outil permet de voir rapidement sous quelle forme se présentent les résultats Google, quels sont les types de contenus mis en avant et qui sont nos concurrents (avec leur “force”).

Vérifier son mot clé permet de se faire une meilleure idée de si le mot clé qu’on vise est “touchable”. Si on voit que les 5 premiers résultats de recherche sont trustés par des Mastodontes de sites alors il faut souvent considérer changer de mot clé.

Si on voit que le mot clé est “touchable” on peut ensuite s’intéresser aux contenus produits par Google. Y a t’il des rich snippets mis en avant? Y a t’il une FAQ? un tableau? Cela peut donner des pistes sur la manière de présenter son contenu, combien de backlinks il faudrait idéalement avoir.

Note: On peut également choisir si on s’intéresse aux résultats de recherche sur Mobile ou Desktop. Il ne faut pas hésiter à vérifier les 2 car parfois il y a des différences significatives!

Un autre point intéressant à regarder ici est le taux de clic estimé pour chaque résultat. En analysant ces % on peut se faire une meilleure idée de ce qui pousse les gens à cliquer (ou non) en fonction de la position.

serpchecker

A tout moment il est également possible de passer sur l’onglet “Snapshot” pour voir à quoi ressemble visuellement la première page de Google:

SERP-Checker-preview

Note: Les résultats qui sont présentés dans le SERP Checker sont personnalisables. Par défaut l’outil montre le DA (Domain Authority) et le PA (Page Authority) de MOZ ainsi que le Citation Flow, le Trust Flow, le nombres de domaines et IP externes referrants de Majestic ainsi que les partages Facebook et l’Alexa Rank. Toutes les autres mesures de MOZ ou Majestic peuvent également être affichées si on le souhaite.

réglages metrics

Il est aussi intéressant de noter que dans le SERPChecker on peut également choisir le pays ou la région pour comparer les différents affichages de la première page. Parfois les différences sont minimes mais elles peuvent aussi être très importante, notamment au niveau des Rich Snippets et des annonces qui sont très souvent géolocalisées.

Une autre fonction qui est intéressante dans SERPChecker est qu’on peut à tout moment comparer son propre site (ou celui d’un concurrent) pour une requête. Pour cela, il suffit d’introduire l’url de la page en base du tableau.

Note: Dans l’exemple ci-dessous j’ai choisi le site “apprendrelaguitare.fr”. Même thématique, mais ce dernier est relégué dans les tréfonds de Google sur la requête “Apprendre la guitare”.

serpchecket-url-compare

Une fois qu’on a entré l’url on peut ensuite “attraper” la ligne et la glisser plus haut et ainsi facilement comparer ses valeurs avec celles des premières positions.

comparaison-seo

Dans l’exemple ci-dessus on remarque rapidement que la version FR est moins partagée, qu’elle reçoit bien moins de backlinks et que seuls 2 noms de domaine pointent vers elle. Bien évidemment, avoir plus de backlink n’est pas une solution magique et cela ne garantira pas de monter dans les positions, mais disons que cela donne des pistes (et bien évidemment on peut ajouter plein d’autres points de comparaison de MOZ et Majestic comme présentés ci-dessus).

Tester SERPChecker

SERPWatcher – Suivre et analyser ses positions Google

serpwatcher-logo-kitA mes yeux, SERPWatcher est très probablement l’outil le plus important dès lors qu’on commence à prendre son SEO un tantinet au sérieux. Cette application ne permet pas de faire de “recherche” à proprement parler mais bien de suivre son évolution et ses positions. Pourquoi est-elle si importante? Et bien simplement car c’est le meilleur moyen de savoir si et comment un certain changement dans son contenu ou sa stratégie a eu un impact ainsi que de détecter rapidement des baisses soudaines.

Je pense que ce point de “suivi” est largement sous-estimé par de nombreux blogueurs et propriétaires de sites web et pourtant, croyez-moi, il est tout aussi important que la recherche de mots clés. Sans tracking on ne saura jamais si notre stratégie est bonne, on peut facilement passer à côté d’une forte baisse de position d’un de nos terme clé.

Si une personne ne vise qu’un seul mot clé (ou un très petit nombre), il est, dans l’absolu, possible d’aller vérifier sa position manuellement dans Google et de tenir un petit fichier excel pour suivre son évolution. Mais dès le moment qu’on commence à vouloir se positionner sur plusieurs requêtes cette tâche devient absolument titanesque. C’est là que SERPWatcher entre en jeu!

L’application permet de visualiser tous ses mots clés ainsi que leur évolution de position dans le temps, de manière globale ou géolocalisée.

serpwatcher

Le SEO ne connait pas de lois universelles (ou disons qu’il y aura toujours des exceptions qui confirment la règle), mais suivre l’évolution de ses positions permet réellement de progresser sans avancer à l’aveugle. Quand un terme est en forte hausse il est intéressant de voir si le pousser davantage va encore accroître son envol ou au contraire le ralentir.

Tester SERPWatcher

LinkMiner – Vérifier ses Backlink

linkminer-logo-kitCette 4ème application de la suite Mangools est l’outil pour s’intéresser aux Backlinks. On va vous l’avouer, ceci est probablement le point sur lequel nous avons le plus à faire (sous-entendu: nous n’avons pas cherché activement à recevoir des backlinks, nous sommes des convaincus que si on produit de la qualité, les backlinks arrivent de manière naturelle et organique). Mais clairement, nous ne prétendons pas détenir la vérité absolue ici (en vrai, nombreux sont ceux qui disent que cela apporte réellement quelque chose d’un point de vue SEO et pour être honnête ceci est simplement un aspect qui nous déplait et que du coup nous ne faisons pas).

L’idée derrière les Backlinks? Une fois un contenu créé il faudrait, dans l’idéal, avoir un maximum de liens provenant de sites de qualité pointant vers ce contenu. La manière la plus commune pour les obtenir? Les demander par email! On peut faire cela en suggérant son contenu comme étant un bon complément, proposer des échanges croisés avec plusieurs sites, etc.

Grâce à LinkMiner on a un outil qui permet de voir en un clic quels sont les liens qui pointent actuellement vers notre site, ceux qui ont récemment été supprimé (ici il peut être pertinent de contacter la personne pour lui demander pourquoi elle l’a retiré) et on voit également si le lien est en do-follow ou no-follow et dans la partie droite de l’écran on a une visualisation de où ce lien est placé sur le site externe.

LinkMiner

Si on souhaite aller plus loin, LinkMiner peut également être utilisé pour voir quels sites pointent vers les sites de vos concurrents. Ceci est une technique bien connue et utilisée qui consiste à contacter ces dits sites pour leur demander également un lien.

Tester LinkMiner

SiteProfiler – Outil d’analyse de sites web

siteprofiler5ème et dernière application de la suite Mangools, SiteProfiler est un outil d’analyse de site web très complet. En entrant une url on peut facilement avoir un aperçu général très complet de son site ou de celui d’un compétiteur.

La première chose qu’on retrouve dans l’analyse sont toutes les données importantes sur l’autorité d’un nom de domaine telle que la Domain Authority et la Page Authority de MOZ ainsi que les Citation et Trust Flow de Majestic.

site profiler

La seconde section couvre tout ce qui touche aux backlinks d’un site. On y retrouve le nombre d’ajouts et suppression dans le temps, l’évolution globale du nombre de liens, le type de liens (dofollow ou nofollow), les noms de domaines principaux qui pointent vers le site ainsi que les ancres des liens:

backlink profile

La troisième section de l’analyse se concentre sur les meilleurs contenus du site. Pour faire se classement SiteProfiler se base sur deux choses: soit le nombre de partages Facebook, soit le nombre de backlinks du contenu (on peut choisir l’un des deux critères dans l’onglet).

Cette section est souvent utilisée pour voir quels sont les contenus des compétiteurs qui ont le plus de tractions (tant au niveau réseau social qu’au niveau des backlinks) et cela peut inspirer la création de nouveaux articles. Par contre attention, si vous vous lancez dans ce type de pratiques veillez bien à créer une réelle valeur dans votre contenu et surtout à ne pas copier le contenu déjà existant, ceci pourrait être davantage pénalisant que bénéfique. 😉

top-content mangools

La dernière partie de SiteProfiler est dédiée à vous donner une liste de ce que Mangools estime être des compétiteurs du site que vous avez choisi d’analyser. Si vous entrez votre propre site cela pourra vous permettre d’identifier et peut-être découvrir des concurrents potentiels.

Si vous analysez le site d’un concurrent, cela vous permettra d’avoir un meilleur aperçu global du marché et de comparer ses concurrents aux vôtres. Pour chacun des sites mentionné, il est possible de directement lancer une analyse ou d’afficher les backlinks pointant vers ce site (cela lance LinkMiner).

competition mangools

Notre avis sur Mangools

Après avoir utilisé Longtail Pro pendant plusieurs années, nous sommes maintenant utilisateurs de Mangools depuis 2 ans. Même si ces deux outils offrent fondamentalement les mêmes prestations nous sommes néanmoins ravis d’avoir changé et ne reviendrons probablement pas en arrière de sitôt.

Pourquoi? La première raison serait surement l’interface utilisateur. Nous le trouvons bien plus agréable sur Mangools. Mais au-delà de l’aspect purement visuel nous apprécions vraiment énormément toute la suite de Mangools. KWFinder est de loin l’outil que nous utilisons les plus, mais le SERPWatcher et le SERPChecker sont également très très puissants.

Et pour être honnête KWFinder est le meilleur outil de recherche de mots clés actuellement sur le marché (pour un prix très raisonnable). Rien que KWFinder et SERPWatcher à eux seuls justifient déjà notre utilisation de la suite Mangools.

Et dernier point, non des moindres, leur service client est absolument remarquable. A chaque fois que nous avons eu une question nous avons pu utiliser leur live chat et les réponses étaient toujours très précises et rapides.

Prix de Mangools et informations pratiques

En tout Mangools propose 3 forfaits différents: Le Basic, le Premium et le Agency. La différence principale entre les différentes options c’est le nombre de recherches par 24H, le nombre de mots clés suggérés pour une requête donnée ainsi que le nombre de mots clés dans le tracking.

Les paiements peuvent  se faire de manière mensuelle ou annuelle. Si on prend la formule annuelle on a un rabais de 44% par rapport au prix mensuel. Si vous avez un blog et que le SEO est quelque chose que vous souhaitez approfondir de manière régulière on vous recommande donc vivement cette dernière option. Après, si vous avez un site vitrine par exemple et que vous souhaitez seulement brièvement vous consacrer au SEO pour apporter des modifications alors un plan mensuel peut être suffisant pour commencer (et rien ne vous empêche de prendre 2 fois 1 mois d’abonnement dans l’année et de vous occuper de votre SEO tous les 6 mois par exemple).

Voici les prix actuellement en vigueur (avril 2020):

pricing mangools
Prix en “annuel”
pricing monthly
prix mensuel

Voir les prix sur Mangools

Note: Il y a 10% de réduction si vous payez dans l’heure qui suit votre inscription à l’essai gratuit.

Pour notre part cela fait maintenant 2 ans que nous avons la licence Premium en annuel. Au niveau de la recherche de mots clé et du tracking la version Basic serait théoriquement suffisante pour l’instant (même si niveau tracking on commencerait à être limite avec les différentes langues et les différents sites). Pour nous le Premium est pratique par rapport au Basic car cela nous permet de travailler sur nos 2 ordis en même temps (logins simultanés).

Le site de Mangools

Voilà, c’est la fin de ce petit guide de présentation de l’outil. On espère qu’il vous sera utile et n’hésitez pas à nous faire votre retour en commentaire si vous commencez à l’utiliser. Si vous avez des questions sur l’utilisation en elle-même on vous répond également très volontiers.

Epingler cet article

Fabienne Luisier

Passionnée par l'univers du voyage et du web j'ai développé mes compétences rédactionnelles et SEO sur notre blog de voyage novo-monde.com. Sur Novo-Media je me charge de tous les articles un peu moins "geeks" et davantage orientés création de contenu, gestion des réseaux sociaux, veille e-tourisme et SEO.

Newsletter: Nos derniers articles dans votre boîte mail

Rejoignez la communauté maintenant et recevez tous nos articles directement dans votre boîte mail! 0% Spam garanti !

Interactions du lecteur

Commentaires

  1. sylvain dit

    Hello Fabienne,

    Il m’a lair quand très intéressant cet outil. Vous allez finir par me faire craquer. C’est surtout pour le suivi des positions que je trouve très intéressant. Je vois que le Premium limite à 700 vérif par jour si je comprends bien ? Ça peut devenir vite limite en fait je pense non. Si je rentre les 3/4 mots clés principaux sur lesquels je ranke pour chaque article, sur environ 150 articles, on y est presque, sans parler de l’anglais…

    Du coup, on est en réalité limité à 700 verif/jour mais que se passe t’il si on a plus de 700 mots clefs à suivre ?

    Merci pour ce test 👍
    Sylvain

    • Fabienne Luisier dit

      Hello Sylvain,
      Effectivenent, vu comme ça c’est limité… pour notre part on en est malgré tout encore assez loin. Je ne te cache pas que nous trackons tout particulièrement les articles sur lesquels nous générons le plus de ventes et pour lesquels le trafic organique est vraiment crucial. Si t’as plus de mot clé il reste le plan agence avec 1500, mais franchement 700 c’est déjà un bon truc. Et rien n’empêche de mettre un mot clé pour voir comment il part et ensuite supprimer ceux qui stagnent à des positions en page 2-3 et qui sont comme “perdus”.

      • Sylvain dit

        Oui, tu as raison, je voyais ça comme ça car je suis un obsédé du chiffre, mais en effet, tu peux supprimer des mots clefs perdus de toute façon et/ou ceux qui ne présentent que peu d’intérêt d’un point de vu du trafic orga.

        En tout cas 40$/mois, je trouve que c’est un prix alléchant, même si entre nous en ce moment, vu la blog et la situation, ce ne serait pas encore le moment de faire des folies, haha

  2. Gaëlle Alexandra dit

    Merci pour cette découverte intéressante ! Quelle différence la plus significative avec LongtailPro ? Est-ce essentiellement visuelle ?

    Concernant les backlinks, est-ce que ça permet d’analyser/nettoyer son Trust Flow et Citation Flow, via l’un des outils ?
    Petite digression, est-ce que vous jugez important le Trust Flow ?

    Merci !

    • Fabienne Luisier dit

      Hello!
      Clairement le visuel est une grande différence mais pour nous c’est surtout le tracking des positions qui fait la grande différence. Nous avions acheté notre licence longtail Pro en 2013 et à l’époque c’était une lifetime license et non un abo. Quand ils sont passé au modèle abo ils nous ont laissé la licence mais pas contre nous avons que 30 keywords qu’on peut tracker.

      Qu’est-ce que tu entends par “nettoyer”? Avec LinkMiner tu peux voir tous tes backlinks avec le Trustflow et le citationflow associé. Dans l’absolu ca permet donc de vérifier que t’as pas de liens pourris et les désavouer le cas échéant. Mais je t’avoue que nous ne le faisons que très peu.
      Le trust Flow c’est un mesure comme une autre. A mes yeux elle n’est pas plus ou moins importante que le DA par exemple mais ca donne un bon indicateur quand à la réputation d’un site qui pointe vers le tien. Recevoir trop de liens avec un trust flow bas va dégrader ton propre trus flow et cela peut clairement avoir un impact sur ton référencement. Pour le moment nous n’avons pas beaucoup désavoué de liens mais c’est peut-être une piste à explorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *